À la base, il s’agit du projet d’une étudiante en Sciences et technologie des aliments (STA), inscrite au profil entrepreneurial. Un mois après avoir amorcé les démarches, trois étudiantes en STA l’ont contactée pour se joindre au projet, puisqu’elles avaient aussi l’intention que cette idée se concrétise. L’automne 2018 a donc été ponctué de plusieurs rencontres pour planifier l’échéancier et les tâches à accomplir.

C’est en faisant des recherches sur ce qui existe actuellement sur le marché que l’équipe a réalisé que l’Université de Montréal a également mis sur pied un commerce similaire. En les contactant, il a été possible de saisir leur modèle d’affaires et de s’en inspirer pour créer le concept actuel à l’Université Laval.

 

 

En janvier 2019, trois étudiants en nutrition se sont ajoutés à l’équipe puisqu’eux-mêmes amorçaient des démarches similaires de leur côté. En collaborant, les expertises de tous ont permis une multidisciplinarité très intéressante.  C’est ainsi qu’une équipe du tonnerre s’est formée, déterminée à surmonter les embûches et à travailler très fort pour que le projet voit le jour et que le vrac soit offert de manière accessible à la communauté de l’Université Laval. 

Le comité fondateur était composé plus précisément de Sara Tremblay, Justine Bernier, Florence Martin, William Gagnon, Laurence Laberee, Mégane Beauséjour et Mallory Roy (de gauche à droite sur la photo ci-dessous). 

Le comité fondateur d'Uni-Vrac